aller au contenu

Abbaye de Paimpont

L’abbatiale de Paimpont a été construite au 13e siècle sur l’emplacement d’un prieuré fondé en 645 par Judicaël, roi de Domnonée. Monastère bénédictin à l’origine, elle fut dès le 13e siècle habitée par des chanoines jusqu’à la Révolution.

En bordure de l’étang, au cœur de la forêt de Brocéliande, l’abbaye de Paimpont forme un ensemble architectural plutôt imposant composé principalement d’un grand bâtiment, abritant aujourd’hui le presbytère et la mairie, prolongé par une église ou abbatiale dédiée à Notre-Dame de Paimpont.

Fondée au 7e siècle par Judicaël, prince de Bretagne contemporain de Dagobert, l’abbaye, qui n’est à l’époque qu’un modeste prieuré, est détruite au 9e siècle lors des invasions normandes. A la fin du 11e siècle, on reconstruit une église romane ; c’est sans doute de cette époque que datent les murs les plus anciens (façade ouest, contreforts). Au 13e siècle, l’église romane est transformée dans le style gothique. D’autres constructions et restaurations continueront à transformer l’édifice. Le bâtiment orienté nord-sud appelé « Le Grand Logis » est érigé au 17e siècle pour loger les moines augustins. On en profite pour refaire la décoration de l’abbatiale dans un style à la fois classique et baroque.

En 2004, l’édifice fût restauré afin de lui redonner toute sa splendeur.

L’abbaye Notre-Dame de Paimpont

Au début du 13e siècle, le prieuré bénédictin de Penpont devient l’abbaye Notre-Dame de Painpont, sous la règle des chanoines réguliers de saint Augustin. En 1791, la nationalisation des biens de l’abbaye signe la fin de la présence monastique.

L’abbaye Notre-Dame de Paimpont
par Encyclopédie de Brocéliande

Le trésor de l’abbaye

Trésor de l'Abbaye de Paimpont
Trésor de l’Abbaye de Paimpont.

La sacristie abrite le trésor de l’abbaye composé :

  • d’un magnifique Christ en ivoire (17e),
  • d’un reliquaire (15e) offert par la Duchesse Marguerite de Bretagne, mère de Anne de, Bretagne, qui contiendrait un radius de Saint Judicaël,
  • d’une statue en bois polychrome (15e).

A noter également, la présence d’un autel en fer forgé pour rappeler l’existence des fameuses Forges de Paimpont.

Visite possible de l’abbatiale et du trésor tous les jours. Hors saison visite du trésor sur rendez-vous : tél. 02.99.07.83.20

Haut de page