aller au contenu
Jardin aux Moines

Le Jardin aux Moines

Les histoires vont bon train sur le Jardin aux Moines, un lieu original qui reste à ce jour une énigme.

Néant-sur-Yvel Carte

La légende raconte qu’autrefois des moines de la région passaient leur temps à festoyer avec les seigneurs locaux. Un jour de débauche, Saint Méen les surprit et tenta de les ramener à une vie plus monacale. Ils le chassèrent en se moquant. La punition divine ne fût pas longue à arriver, ils furent aussitôt changés en pierres sur le lieu même de leurs ripailles. La légende ne dit pas si les pierres en poudingue étaitent les seigneurs et celles en schiste les moines ou vice versa...

Une autre histoire raconte les mésaventures du sieur Gastern, seigneur de Tréhorenteuc, un individu cruel, peu recommandable. Lui et ses compagnons de débauche furent aussi changer en pierres par les foudres divines.

Difficile d’expliquer le Jardin aux Moines

L’ensemble mégalithique datant d’environ 4000 ans avant notre ère forme un rectangle divisé en 2 parties composée de pierres différentes. Seuls 2 ou 3 monuments comparables existent en Bretagne. Sa fonction reste encore imprécise. On peut penser qu’il s’agissait d’un lieu de culte avec une fonction « rituelle ».

C’est l’un des mystères de la forêt de Brocéliande.

A noter la présence à quelques pas du Jardin aux Moines, d’un grand tertre tumulaire appelé la Butte aux Tombes, ayant une fonction funéraire au Néolithique.

Ce monument mégalithique a été fouillé sous la direction de Jacques Briard (CNRS) en 1983.

Depuis le parking, empruntez à pied le petit sentier traversant le talus à droite, pour rejoindre 30 m plus loin le Jardin aux Moines.

Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Haut de page