aller au contenu

Philippe Manguin

Photographe en Brocéliande.

Dès l’âge de 15 ans, Philippe Manguin connaît son premier déclic photographique. Stagiaire photographe de plateaux à France 2, puis assistant photographe à Paris auprès de Claude Iverne, il a toujours gardé la photographie comme une bouffée d’oxygène. Voilà maintenant 15 ans qu’il est revenu en Bretagne, terre de ses origines, afin d’y assouvir sa passion. Il traque les lumiéres éphémères pour garder une trace de ce que l’on ne voit qu’une seule fois.

Ce n’est pas un hasard s’il s’est installé en forêt de Broceliande. Sous le charme de ce lieu, il a repris l’habitude de faire des images sur un terrain de jeux très généreux. Brocéliande est longtemps resté le territoire onirique des illustrateurs. En se réappropriant la forêt et ses landes, il propose de raconter autrement les légendes de ce Pays. Et si l’enchantement principal résidait dans l’intimité que crée le photographe avec son sujet pour en capturer l’essence même et la traduire en images ? Le végétal, souverain, retrouve ses lettres de noblesse. Ses photos sont des scènes qu’il compose avec les atmosphères saisonnières, les brumes d’hiver et les lumières fugitives. Elles racontent une histoire et ouvrent une parenthèse « Il était une fois... ». A vous d’inventer la suite...

0 vote

Découvrez aussi…

Haut de page