aller au contenu
Domaine de Boutavent

Murs sud restaurés

Le domaine de Boutavent

Vestiges du Château fort de Boutavent

Dressé sur un éperon rocheux offrant un beau panorama sur l’Est de la forêt de Brocéliande, le château de Boutavent devait avoir fort belle allure au début du 13e siècle. Abandonnée à la fin du 14e et démantelée pierre par pierre pendant les siècles suivants, la forteresse, refuge des seigneurs de Montfort-Gaël, a été re-découverte au début des années 2000. C’est aujourd’hui un site archéologique remarquable qui n’a pas fini de livrer ses secrets.

Iffendic Carte

Visiter Boutavent demande un peu d’imagination ! aime à rappeler Cécile Delarue, médiatrice du patrimoine à Montfort Communauté, en préambule à ses visites guidées. Malgré tout, le travail de valorisation et de restauration du site entrepris depuis 2002 par Montfort Communauté avec l’aide des bénévoles du CERAPAR permet aujourd’hui d’avoir une perception assez précise de l’ancien château, même pour le visiteur néophyte.

La signalétique étudiée et l’aménagement paysagé permettent à chacun une lecture et un cheminement à travers les 6500 m2 du site archéologique. On identifie aisément les contours de la forteresse, l’emplacement de la basse-cour, de la haute-cour, des tours carrés, de la tour-porte... Les murs d’enceintes ont été en partie restaurés sur une hauteur de 30cm à 3,50m rendant visibles les archères.

L’étang de Boutavent

Le château de Boutavent surplombe un étang d’environ 6 hectares alimentant jadis un moulin à eau et ayant aussi un rôle de vivier. Il faisait également office de douves sur la partie ouest de la forteresse. Il était affermé avec l’étang de Careil.

Mais Boutavent conserve toujours ses mystères et continue de livrer ses secrets au gré des fouilles archéologiques qui sont loins d’être achevées. Et c’est aussi tout l’intérêt du lieu. A chaque fois que l’on revient, on découvre de nouvelles choses mis au jour par les archéologues à chaque campagne de prospection.

En 1998, des ruines sont mises au jour sur les hauteurs de Boutavent, entre Saint-Péran et Iffendic dans le département d’Ille-et-Vilaine. Elles révèlent la présence d’un donjon circulaire de 27 mètres de diamètre dont les murs ont une épaisseur de 2 mètres. L’enceinte de pierres, l’emplacement de tours carrées et de douves au nord et au sud sont encore perceptibles. Ces vestiges attestent l’existence d’un château, ou d’une maison forte, dont la présence est avérée par un texte de la première moitié du 13e siècle.

 Lire aussi : Boutavent, la forteresse oubliée


Voir en ligne : Site officiel du domaine de Boutavent


Le domaine de Boutavent est en accès libre toute l’année.

Haut de page